[Note musicologique]

Un soir au village, extrait des Esquisses Hongroises Sz97 BB103 (arrangement Keren Kagarlitsky)

L’œuvre de Bela Bartok est indissociablement liée à la culture hongroise ou, plus exactement, aux peuples danubiens. Les Esquisses – ou parfois dénommées Images – hongroises jaillissent comme un saisissant hommage rendu à la culture populaire magyare. A l’origine, il s’agit de pièces composées pour le piano, entre 1908 et 1911 et appartenant au recueil des Dix pièces faciles. Bartok les orchestra au tout début des années trente pour répondre à une demande des orchestres qui jouaient régulièrement l’étonnante Suite de danses, composée en 1923. Des cinq chansons du nouveau cycle, la première – Un soir au village (ou en Transylvanie) – est probablement la plus authentiquement proche d’une mélodie paysanne retranscrite littéralement. Une mélodie charmante exposée à la clarinette et repris à la flûte puis un récitatif “tempo rubato” qui alterne avec la danse, “Tempo giusto”.