Prudhomme Vianney_2

Octuor de Schubert

13€ / Gratuit - de 12 ans
19 août   Eglise Saint-André
Ploemel
20h30

Distribution

[Violon ] Fabien Boudot

[Violon ] Thomas Presle

[Alto] Cyrile Robert

[Violoncelle] Olivier Lacour

[Contrebasse] Frédéric Alcaraz

[Clarinette] Sonia Borhani

[Basson] Marc Mouginot

[Cor] Vianney Prudhomme

Programme

  • Franz Schubert Octuor en fa majeur D. 803

Résumé

Avec Mozart, mort aussi jeune que lui, Schubert est l’un des plus fulgurants génies de l’histoire de la musique.

Répondant à une commande du Comte Troyer, Intendant de l’Archiduc Rodolphe et clarinettiste de renom, l’Octuor en fa majeur fut écrit pour être joué au cours de séances musicales privées. La commande est précise : une partition dans l’esprit du Septuor de Beethoven, favori des séances de musique dans les maisons viennoises.

Contemporain des célèbres quatuors Rosamunde et La Jeune Fille et la Mort également composés en 1824, l’Octuor ne reflète pas pour autant le profond désespoir des dernières années de la vie de Schubert ; endetté, se sachant condamné par la maladie, le compositeur livre tout de même une œuvre qui reflète une volonté de bonne humeur.

Schubert garde la même composition (clarinette, basson, cor, violon, alto, violoncelle, contrebasse) que le modèle de Beethoven, et double simplement le violon.

Maniant subtilement la notion d’orchestre et le jeu des solistes, Schubert offre une pièce lumineuse, colorée, d’une grande puissance émotionnelle et dont le final trahit ses sombres états d’âmes.

Il faut environ une heure pour exécuter cette grande page de la musique de chambre dont Stravinsky dira : « Qu’on ne vienne pas me parler de longueurs quand je suis au paradis ! ».

Pass sanitaire

Nous vous invitons à vous référer aux conditions d’accueil de l’organisateur.